La révolution alimentaire à Moser porte ses fruits

Les menus et les prix des cafétérias des écoles du postobligatoire ne font pas vraiment rêver les élèves, qui préfèrent souvent se rabattre sur le supermarché ou le kebab voisin. Depuis plusieurs années, le Département de l’instruction publique tente de redynamiser la fréquentation de ses cantines. L’école privée Moser lui a emboîté le pas l’an passé et a investi un demi-million de francs – financé en partie grâce au soutien d’une fondation privée – dans un projet avec la Haute Ecole de santé (HEdS). L’objectif: améliorer les habitudes alimentaires des jeunes et les inciter à consommer équilibré à la cafétéria.

En découvrir plus dans l’article original sur le site: www.tdg.ch